EF4 » Photovoltaïque BIPV » Typologie d'intégration accueil E-mail Envoyer à un ami plan du site imprimer Publications

Certificats verts : une « Task force » pour évaluer le système

19-10-2017

Ce jeudi 19 octobre 2017, le Gouvernement wallon a validé la proposition de Jean-Luc CRUCKE, Ministre de l'Energie, de mettre en place une « Task-Force ».


Sa mission sera, pour le 30 avril 2018 au plus tard, d’établir des pistes de solutions structurelles et durables quant à la problématique du surplus de certificats verts sur le marché. Il s’agit ici d’identifier d’autres pistes que celles présentées par le régulateur.

Le 31 août dernier, Jean-Luc CRUCKE a concrétisé, au nom du Gouvernement wallon, une première opération de « temporisation » de certificats verts en 2017. Vu le délai imparti en vue d’éviter une augmentation de la surcharge d’ELIA au 1er octobre 2017, peu de pistes de solutions existaient afin d’éviter un tel mécanisme de temporisation qui ne pourrait sans doute pas être réitéré à l’avenir. En effet, le marché des certificats verts est complètement déséquilibré et d’autres évènements à venir vont continuer à le perturber.

Malgré les mesures prises, il est indéniable que le parc continuera à émettre un volume total de CV qui ne pourront être annulés sur la période 2018 à 2021. En 2022, il y aura toujours un excédent de Certificats verts.

Cette Task-Force doit être indépendante du Gouvernement afin de proposer à celui-ci diverses pistes de solutions. Sa composition sera la suivante :

2 membres d’université (ULg et UCL);2 membres de la DGO4 (Energie) dont l’un des membres assurera le Secrétariat du Comité ;3 membres des producteurs (EDORA, FEBEG, TPCV) ;2 membres des consommateurs (FEBELIEC, Test-Achats)

Damien Ernst un des 2 membres d’université de la « Task force » en assurera la présidence.

Leur mandat est ciblé autour de deux axes majeurs à savoir :

sortir de la bulle qui s’est créée sur le marché existantrevoir la structure du marché futur.

Les conclusions des travaux de cette task-force sont attendues pour le 30 avril 2018. Elles seront soumises pour avis à la CWAPE avant que le Gouvernement adapte les décisions structurantes attendues en la matière.

Jean-Luc Crucke, Ministre wallon de l’Energie : « j’ai hérité d’une situation dont je ne suis pas responsable. Je l’assume et je pense qu’avec cette task force, nous allons pouvoir travailler à une solution la plus équilibrée possible. Il faudra à la fois tenir compte de la rentabilité et de la viabilité du système tant pour les ménages wallons et les entreprises que pour les prosumers qui fournissent de l’électricité au réseau via leurs installations photovoltaïques. »

COMMUNIQUÉ DE PRESSE du Ministre de l'énergie Jean-Luc CRUCKE du 19 octobre 2017.


Documents